Les priorités des agences de l’eau pour l’atteinte du bon état des eaux

Un cadre global de dépenses maximales de 13,3 milliards d’euros pour les années 2013 à 2018 a été fixé aux agences de l’eau pour contribuer à atteindre les objectifs de bon état des eaux dans les bassins français. Les agences de l’eau conduisent des interventions ciblées avec une recherche d’optimisation de leurs aides, conformément aux enjeux identifiés en application de la directive cadre sur l’eau par les plans de gestion des eaux (SDAGE) qui priorisent les interventions territoriales des agences de l’eau.

Pour en savoir plus

Les grandes priorités :

– la lutte contre les pollutions diffuses, notamment agricoles (produits phytosanitaires et nitrates).
– la restauration des milieux aquatiques, de la continuité écologique et des zones humides.
Pour ces deux priorités, pollutions diffuses et milieux aquatiques, les capacités de financement globales sont très fortement augmentées, voire doublées dans les bassins les plus impactés.
– la gestion des ressources en eau et le partage de ces ressources en anticipation au changement climatique.
– les actions pour le littoral, qui contribuent à la mise en œuvre de la directive cadre « stratégie pour le milieu marin » (5370 km de façade maritime en Métropole).