Les Nations Unies ont reconnu en 2010 « le droit à l’eau potable et à l’assainissement » comme un droit fondamental. Pourtant, dans le monde, plus de 2 milliards de personnes n’ont pas accès à un approvisionnement fiable en eau potable et 1 000 enfants meurent chaque jour de maladies hydriques.
C’est sur la base de ce constat que le 6e Objectif de Développement Durable de la Communauté internationale à l’horizon 2030 entend « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ».
En cohérence avec les orientations de la politique étrangère de la France et grâce au cadre d’intervention institué depuis 2005 par la loi « Oudin-Santini », les agences de l’eau mobilisent jusqu’à 1% de leur budget en faveur d’actions de solidarité internationale autour de l’eau : il s’agit d’accroître l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène grâce à l’aide publique au développement pour les populations du monde qui en ont le plus besoin.

 

Les leviers d’actions des agences de l’eau

La coopération décentralisée et la solidarité internationale
Les agences de l’eau soutiennent financièrement et techniquement des projets d’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les pays en développement, portés par des collectivités et des associations de leur territoire.

 

La coopération institutionnelle
Les échanges institutionnels, techniques et scientifiques, avec des organismes de bassin ou des États étrangers, s’inscrivent dans une perspective de gestion intégrée des ressources en eau et d’adaptation au changement climatique, en capitalisant sur l’expertise des agences de l’eau acquise depuis plusieurs décennies dans leurs propres bassins.

 

L’action d’urgence
Lors de l’apparition d’une catastrophe naturelle majeure, les agences de l’eau peuvent, à titre exceptionnel, apporter
un soutien financier rapide et ponctuel à des ONG spécialisées dans l’aide aux populations.

 

La participation aux grandes rencontres internationales (Forums mondiaux de l’eau, Conférences des parties -COP-, climat, biodiversité…) et animation de réseaux d’acteurs.

 

L’aide internationale des agences de l’eau françaises, c’est :
    • 1ère contribution au dispositif Oudin-Santini avec 86,5 millions d’euros sur 2013-2018
    • + de 40 pays soutenus, une aide internationale dédiée à 86% à la coopération décentralisée
    •  227 actions de solidarité autour de l’eau soutenues en 2018
    • 400 000 personnes qui ont accédé à un réseau d’assainissement et de 4 à 6 millions de personnes qui ont accès à l’eau potable grâce aux actions soutenues par les agences de l’eau

⇒ Les actualités